Nos valeurs

Epicurium, un projet porteur de valeurs fortes.

  • Nos valeurs

Epicurium est un centre de découverte entièrement dédié au végétal, de la graine à l'assiette. Nous souhaitons montrer toutes les richesses des fruits et légumes, tout en faisant le lien avec une alimentation et une agriculture durables.
Nous réalisons cette mission d’une manière originale et ludique, à travers différents formats (évènements, ateliers, conférences…), afin de sensibiliser un public qui soit le plus large possible.

  • Notre histoire

Epicurium a ouvert ses portes en 2010, à l’initiative du Pôle de compétitivité Terralia. De nombreux acteurs locaux ont collaboré à la création du projet tels que : l’Université d’Avignon et des pays de Vaucluse, l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) mais aussi l’Université Populaire du Ventoux, le lycée agricole de Carpentras-Serres et les entreprises de la filière implantées sur le territoire.

  • Notre structure

Epicurium est une association de loi 1901, constituée d’une petite équipe polyvalente :
-    Pauline Grison, Responsable d’Epicurium
-    Sylvie Fayard, Responsable des ateliers pédagogiques et culinaires
-    Clément Crochant, Jardinier
-    Manon Lachèvre, Chargée d’accueil
Pour  arriver à suivre le rythme de la haute saison, le musée travaille avec une équipe temporaire composé de stagiaires, volontaires en service civique ou en service volontaire européen, animateurs indépendants.

Quels sont les sources de revenus d'Epicurium ?
Epicurium fonctionne grâce à trois sources de revenus différentes : nos recettes propres liées à nos activités et ventes, les subventions publiques et le mécénat privé. Ces sources de revenus sont plus ou moins équivalentes à hauteur d’un tiers chacune.
Il est possible de retrouver la liste de nos financeurs, à la fois sur notre site internet dans la rubrique Nos partenaires et à l’entrée d'Epicurium.

Quel est le rôle d'Epicurium ?
Epicurium est un lieu de diffusion culturel.  Auprès du grand public, il a une fonction d’éducation à l’alimentation et à l’environnement par les fruits et légumes sous toute leurs formes : « de la graine à l’assiette ».

Nos produits de la boutique :
Nous présentons des produits qui se veulent ludiques, instructifs et liés aux fruits et légumes. Nous essayons de proposer une gamme de prix la plus large possible, pour contenter le plus grand nombre.
Pour les produits alimentaires nous essayons de soutenir l’agriculture locale, c’est pourquoi nous fonctionnons essentiellement avec des fournisseurs locaux.

Ou est-ce qu'Epicurium obtient ses plants/graines/arbres ?
Les arbres du verger nous ont été offerts par des pépiniéristes locaux, qui ont choisi les variétés les plus adaptées à notre terrain. Côté potager, certains plants nous sont offerts par les Pépinières du Tilleul de Châteaurenard, et nous réalisons nos propres semis à partir des graines que nous conservons ou achetons. En parallèle, nous possédons des collections variétés qui nous sont mises à disposition par l’INRA-GEVES.  Enfin, une partie de nos graines nous sont offerts par l’entreprise Gautier Semence.

Quel type d’agriculture utilisez-vous dans vos jardins ?
Epicurium ne possède aucun label, en revanche, il utilise les méthodes de l’agriculture biologique afin de restituer un environnement qui soit le plus naturel possible.
Nous avons une mission éducative qui nous confère une certaine responsabilité auprès du grand public. C’est pourquoi nous avons choisi ces méthodes en accord avec le respect de la biodiversité, de l’eau et de notre santé, en faveur d’une agriculture plus durable. Nous n’utilisons donc pas de pesticides, ni d’engrais de synthèse et nous recyclons nos déchets végétaux avec notre compost qui nous permet ensuite d’enrichir les sols de nos jardins.

L’entretien des jardins
On nous fait parfois remarquer que les jardins pourraient être mieux entretenus, avec moins d’herbes folles et de prairies jaunies par le soleil. Mais il ne faut pas oublier que nous essayons de protéger et de valoriser la biodiversité, ainsi que l’environnement : les jardins n’ont donc pas qu’une portée esthétique, puisque beaucoup d’animaux et insectes trouvent refuges dans ces espaces un peu plus « sauvages », interprétés parfois à tort comme du manque d’entretien ; concernant la sécheresse, nous pratiquons des méthodes de culture économes en eau, et il nous semblerait du coup paradoxal d’arroser les pelouses ! Et puis nous n’avons qu’un seul jardinier pour s’occuper de nos 9000m² de terrain, et malgré toute sa bonne volonté il y a certains moments de l’année où la nature reprend quelques droits.